Ma Premiere interview

Publié le par Sara-Manga

   Une journaliste est venue sur mon blog et a été interessée parce que je faisais, donc nous avons pris contact et pendant un peu plus d'une heure j'ai répondu à ses questions et je dois avouer que c'étais une expérience très agréable, j'ai put parler de ce que j'ai fais et faisait en matière de manga, donc voici l'article mot à mot. 



                                         Sara vit dans sa bulle manga

              A 17 ans, Sara entame son septième album, intitulé "Les 3 Comtesses".




       Châteauroux. Grands yeux, expressifs, visages pointus...Sous le feutre de Sara, les personnages de manga s'esquissent à toute vitesse. Tout à commencé en octobre 2005. Un jour, en cours de physique, sa voisine lit sous la table un exemplaire de ces bandes dessinées japonaises. Et c'est le déclic pour cette étudiante en 1er littéraire du lycée Pierre et Marie Curie. "Avant quand on me disait manga, je pensais Dragon Ball Z". 
       Depuis, cet art de la bande dessinée japonaise est devenue un passion. "J'organise ma journée en fonction de mon temps de dessin". Au point que la lycéenne à trouvé sa voie : devenir mangaka. Voilà un peu plus d'un an que la jeune fille planche. Entre quatre à huits heures par jour. "Il m'es arrivé de dessiner jusqu'à ce que mes yeux en pleurent", reconnaît la jeune fille. 
      Scénarios, visages de ses personnages, Sara esquisse ses propres histoires. D'un bout à l'autre. En à peine plus un an, elle a déjà finalisé six albums de 200 pages: l'histoire de Mimi déclinée en quatres versions, une adaptation de "Roméo et Juliette" et "Acteur à Domicile". "Je n'ai pas assez de bras pour réaliser tout ce que je veux faire". Le créneau de Sara: le shojo, autrement dit le manga pour filles.
      Pour son noueau tome "Les Trois Comtesses", la jeune mangaka autodidacte souhaite intégrer des éléments de bande dessinée franco-belge. Comme la couleur. Car, aux puristes qui refusent la qualité de mangaka à toute bande dessinée qui ne serait pas japonaise, Sara répond: "L'origine n'a absolument rien à voir là-dedans. Le manga c'est une façon de penser, des émotions". Sara est allée se frotter à l'oeil professionnel, à la Japan Expo qui s'est tenue en novembre à Paris. "On m'a dit: "A 20 ans tu pourras en faire ton métier."". Mais Sara garde les pieds sur terre, la priorité reste ses études. En attendant d'être un jour, éditée, la jeune dessinatrice partage ses oeuvres sur Internet. Son blog, ouvert depuis le 10 octobre, a déjà reçut 5.900 visiteurs. 

Camille Chatillon.




       Voilà, voilà, j'espère que ça vous a interessé  et que ça vous a permit de me connaître un peu mieux ! ^^ 
       Au fait, le compteur que j'ai mit sur mon blog à la page d'accueil n'a été installer que le 31 décembre quelques minutes avant minuit, donc oui depuis la création de mon blog j'ai eu mainteant preques 6700 pages vues et pout ça je vous remercie énormément !!! 

   J'attends vos réactions ! ****

Publié dans Bla Bla

Commenter cet article

Marine 25/01/2008 21:48

Fière d'avoir des amis artistes ! C'est tellement enrichissant !

Monica 23/01/2008 20:18

Omedetto gosaimasuuuuuuuu!! >0

Sara-Manga 23/01/2008 21:56

Arigato gosaimasu !!!!!

la MUSICA ES UNAAAAAA TORTURA 20/01/2008 19:13

BRAVO (ta du q)